• LES GARANTIES PROVENCEPASS :
  • Les meilleures
    attractions de Provence

    Visites, loisirs, sorties
  • Prix en ligne
    le plus bas

    Meilleure offre Internet !
  • Réservation simple
    et rapide de tickets

    Paiements sécurisés

    Luberon

    Village de Cadenet

    Plus de visites & activités pour :

    Description

    La patrie d’André Etienne, de Félicien David et du troubadour Cadenet dort sur le flanc sud du Luberon. Pourtant les fonts baptismaux de cette église sont fort curieux à voir.
    Rostang de Cadenet nous est connu en 899. La famille des Cadenet garda la seigneurie jusqu’au XIVme siècle ; elle avait permis aux frères du Pont-Saint-Esprit de s’installer à l’hôpital, en 1180 et aux templiers d’avoir la ferme fortifiée de Mauconseil en 1230.
    Les d’Oraison, qui eurent ensuite le fief, le firent ériger en vicomté et l’un d’eux après avoir livré la place aux protestants de Ménerbes en 1574, se rallia aux catholiques et se fit nommer marquis en 1588.
    Le château de Cadenet fut pris par Raymond de Turenne, puis par Boucicaut ; il fut finalement démoli sur l’ordre de Louis XIV.
    Les fonts baptismaux de Cadenet sont faits avec la moitié d’un sarcophage du III » siècle. Plusieurs spécialistes se sont penchés sur la signification de ses sculptures. Prosper Mérimée a conclu à une bacchanale ; Chaix y a vu Ariane à Naxos abandonnée par Thésée et Bacchus ; Trabaud prétend qu’il s’agit du triomphe de Bacchus contre Hercule. Une dernière hypothèse sur la nature de l’oeuvre, il s’agit peut-être non d’un sarcophage, mais de la baignoire d’un riche romain.
    La château de Cadenet fut pris et pillé par les troupes des comtes de Toulouse entre 1166 et 1176, Tous ceux qui ne furent pas tués furent emmenés prisonniers. Parmi eux, un enfant que le chevalier Guillem de Lantar éleva dans le toulousain ; il lui apprit le métier de chevalier, mais aussi à s’accomplir dans la courtoisie. Pourtant c’est en devenant troubadour que celui qui sera appelé le « Bagas », le joueur, le débauché, apprendra à chanter et à composer les sirventès, ces fameux poèmes occitans. Plus tard, il se fera appeler Cadenet, du nom de son village natal. Remarqué par Leugier de Dosfraires qui le comblera de biens et surtout par Blacatz, Cadenet passera son existence en poète et mourra à l’hôpital d’Orange vers 1239.
    Le fameux tambour de Cadenet
    Le fameux tambour qui entraîna les troupes françaises et Bonaparte à la traversée du pont d’Arcole, est né à Cadenet en 1774. André Etienne reçut à la suite de son exploit, qui permit la victoire des français sur les autrichiens, une paire de baguettes d’honneur des mains du Premier Consul. Il fut membre de la Légion d’Honneur dès sa fondation. Mort à Paris en 1838, son nom figure sur le fronton du Panthéon et sa statue orne la grand place de Cadenet.
    Le compositeur de Cadenet Félicien David
    Il fut un compositeur de musique célèbre au XIXme siècle. Né à Cadenet en 1810, il fut maître de chapelle à Aix et partit voyager en Orient où il fut très impressionné par les musiques indigènes. Aussi ses oeuvres portent-elles cette marque ; une symphonie, « le Désert » et des opéras « la perle du Brésil ou Lalla-Roukh ». Successeur de Berlioz à l’Institut, il mourut à SaintGermain-en-Laye en 1876. Il eut des funérailles civiles, ce qui entraîna la démission du président du conseil de l’époque, Dufaure, car son ministre de la guerre reçut un blâme de la chambre pour avoir refusé des funérailles militaires à ce civil décoré de la Légion d’Honneur.


    Avis (0)

    Avis


    Il n’y pas encore d’avis.

    Donnez votre avis “Village de Cadenet”