• LES GARANTIES PROVENCEPASS :
  • Les meilleures
    attractions de Provence

    Visites, loisirs, sorties
  • Prix en ligne
    le plus bas

    Meilleure offre Internet !
  • Réservation simple
    et rapide de tickets

    Paiements sécurisés

    Alpilles

    Orgon

    Plus de visites & activités pour :

    Description

    En bordure de la Durance, au pied d’un oppidum à la longue histoire, se niche le village d’Orgon.

    Les celto-ligures, les romains y ont laissé des traces nombreuses, recouvrant celles des hommes du Néolithique. La falaise de Beauregard, où se trouve une église qui est un lieu de pèlerinage, surplombe les ruines de l’ancien château fort.

    Au XIII° siècle, les troubadours parlent des seigneurs du Languedoc, prisonniers de guerre, qui y sont enfermés. Tout comme celui de Saint-Gabriel, il est remis en garantie d’un traité de paix au comte de Forcalquier par le comte de Provence, Alphonse II. Raimond Béranger V renouvellera ce gage en 1228, mais les comtes de Provence conserveront les redevances du péage installé sur la Durance.

    Gabriel Salvagii, seigneur gênois, reçoit la forteresse d’Orgon de Charles le Boiteux en 1303, puis Robert le Sage la fait passer entre les mains de la famille d’Agoult.

    Sur ce passage entre Cavaillon et les Alpilles, les ordres religieux s’établissent ; templiers et hospitaliers de Jérusalem y construisent leurs maisons.

    Le roi René fait enfin don de la seigneurie à Ferry de Lorraine, comte de Vaudémont et de Guise, dont les descendants devaient en rester propriétaires jusqu’à la Révolution, puisqu’en 1789 elle appartenait à Charles Eugène, prince de Lambesc, colonel du régiment de cavalerie Royal-Allemand.

    Pourtant les murailles connaissent les avatars de différentes époques. Jetées à bas sur l’ordre de Louis XI en 1483, Richelieu les fait disparaître en même temps que nombre d’autres châteaux féodaux.

    Très tôt, une chapelle honore Notre-Dame-de-Beauregard, là-haut sur la falaise. Le baron des Adrets la dévaste en 1562 et fait jeter la statue de la Madone dans la Durance.

    Elle y est retrouvée intacte et replacée dans son sanctuaire en grande pompe. En 1591 de nouveaux remparts entourent la ville qui s’est agrandie hors de l’enceinte du XIVe. Il n’en reste que les portes de l’Hortet et du pont de la Durance.

    En 1638, les Augustins s’établissent à Beauregard et y construisent un couvent. Ils en seront chassés à la Révolution. Les bâtiments démolis seront réédifiés au début du siècle dernier.

    Napoléon Bonaparte sur le chemin de l’île d’Elbe passa par Orgon. Il fut insulté par les gens du village qui l’accompagnèrent vers la route d’Aix en réclamant Sa tête.

    Promenade à Orgon

    Hormis les deux portes subsistantes des remparts du XVI° siècle et une façade de la Renaissance, Orgon se laisse oublier au long de ses rues calmes. Elles conduisent pourtant à l’église paroissiale dont la voûte unique abrite un beau tableau d’époque gothique.

    Sur la falaise, Notre-Dame-de-Beauregard règne sur un paysage immense, sur des kilomètres de Durance et des myriades de croupes montagneuses qui grimpent vers les Hautes-Alpes. L’Eglise ne date que du siècle dernier. Elle a été construite avec les dons des fidèles et ses murs reçoivent encore des ex-votos dont quelques-uns aux dessins naïfs et pittoresques sont les témoins d’un art populaire disparu.

    Et puis en se promenant sur les pentes, aurez-vous la chance de ramasser une pièce gauloise ou romaine ou comme ce fut le cas, une tête de guerrier indigène.


    Avis (0)

    Avis


    Il n’y pas encore d’avis.

    Donnez votre avis “Orgon”