• LES GARANTIES PROVENCEPASS :
  • Les meilleures
    attractions de Provence

    Visites, loisirs, sorties
  • Prix en ligne
    le plus bas

    Meilleure offre Internet !
  • Réservation simple
    et rapide de tickets

    Paiements sécurisés

    Alpilles

    Mollégès

    Plus de visites & activités pour :

    Description

    Les paluds de Noves, acquis vers 950 par Guillaume comte d’Avignon, sont étendus vers les Alpilles par son fils Boson en 965. Celui-ci donne alors les terres de Mollégès aux moines de Montmajour, qui commencent à les défricher et édifient à la fin du XI° siècle l’église Saint-Pierre sur pilotis. Puis les évêques d’Avignon ayant pris la relève des moines, confient ces terres éloignées à des familles amies pour les administrer. C’est ainsi que les Eygalières en seront les seigneurs au XII° siècle jusqu’à ce qu’étant passées dans le domaine du comte de Provence, Alphonse II les vende à Sacristane des Porcellets. Epouse de Bertrand Raimbaut de Simiane d’Apt, elle fonde avec lui l’abbaye de Valsainte, puis en 1208 celle de Sainte-Marie-de-Mollégès, qui est confiée aux religieuses de Saint-Pons-de-Gemenos.

    Ne relevant que des abbés de Citeaux, les « Dames de Mollégès » vont se trouver bien souvent en conflit avec les archevêques d’Arles qui voulaient que le monastère dépende de leur autorité. En 1225, les religieuses fondent à leur tour un autre monastère aux Aliscamps d’Arles. Possesseurs du fief d’Eygalières qu’elles ont acheté, les Dames reçoivent enfin le fort d’Ancise qui commande le col de Vallongue, et y entretiennent des hommes d’armes, pour assurer le péage et veiller sur la sécurité de la route.

    Ne voulant toujours pas reconnaître son autorité, les démêlés avec l’archevêque d’Arles éclatent bientôt. Heldiarde des Porcelets est abbesse le 14 août 1285 lorsque Bertrand archevêque vient les visiter. A son arrivée, les religieuses ferment les portes. Bertrand se rend alors à l’église pour y célébrer la messe ; il demande des vêtements sacerdotaux ; en réponse, abbesse en tête, les religieuses sortent de l’église. Devant ces refus successifs, l’archevêque excommunie les religieuses. Sous l’abbesse Aldiarde, une nouvelle excommunication frappera les Dames de Mollégès, lancée par Rostang de Capra qui voit lui aussi les portes se fermer lors de sa visite en 1299.

    Au fil des siècles, l’abbaye eut à souffrir des troupes d’Arnaud de Servole, puis de celles des grandes compagnies. Le brigandage de Raymond de Turenne, installé aux Baux et à Roquemartine, déferle sur Mollégès qui est pillée et détruite. La plupart des religieuses sont tuées. Finalement les religieuses se joindront à celles de Sainte-Croix d’Apt au début du XV° siècle. Au XVI° siècle, l’abbaye est transformée et reçoit une façade Renaissance. Château seigneurial de la famille des Châteauneuf-Mollégès, les Dames de Mollégès y reviendront chaque année durant l’été.

    Leur activité sur leur domaine aura permis d’assécher de nombreux terrains qu’elles exploitent comme pâturages, en plantations de lin et de chanvre et en pêcheries au bord des étangs.


    Avis (0)

    Avis


    Il n’y pas encore d’avis.

    Donnez votre avis “Mollégès”