• LES GARANTIES PROVENCEPASS :
  • Les meilleures
    attractions de Provence

    Visites, loisirs, sorties
  • Prix en ligne
    le plus bas

    Meilleure offre Internet !
  • Réservation simple
    et rapide de tickets

    Paiements sécurisés

    Gard

    Le Palais ducal

    Plus de visites & activités pour :

    Description

    Entouré de hautes murailles, le château se révèle être tout d’abord une forteresse médiévale. Mais lorsqu’on lève les yeux, le donjon perd de sa puissance par la grâce du toit armorié de la chapelle qui se profile devant lui.
    Le pont-levis du château a disparu ; il se trouvait à côté de la tour de la Vigie, qui forme l’angle du rempart. La porte d’entrée est flanquée de colonnes de granit au-dessus desquelles figurent les armes du duc d’Uzès.
    Dès qu’on est dans la cour intérieure du château, on est surpris par la masse de la tour Bermonde, l’ancien donjon, de quarante-trois mètres de hauteur. Elle porte le nom de son constructeur du XIe siècle. Durant la Révolution, le château fut envahi à plusieurs reprises par des bandes armées, puis vendu à un nommé Olivier qui voulait y établir un pensionnat. Pour trouver des fonds, celui-ci vendit les objets restés dans les salles et commença à détruire la tour Bermonde pour en tirer les pierres, mais il y renonça car elles se cassaient en s’écrasant au sol. Il sera obligé de revendre le château pour le prix de seize mille livres à des amis du duc qui le lui recéderont pour la même somme, lors de la Restauration.
    Le couronnement de la tour a été refait au début du XIXe siècle. Lorsqu’on est parvenu au sommet des 88 marches, on a devant soi, au sud, la tour carrée de l’Horloge, du XIIe siècle. C’est là que se tenaient le tribunal de l’évêque et ses prisons.
    Derrière la tour de l’Evêque et légèrement sur la gauche se trouve la tour du Roi où logea Louis XIII à son passage.
    Tout autour, les tourelles des maisons d’Uzès pointent entre les toits de tuiles.
    Mais si la tour Bermonde fait la démonstration de sa puissance et des largesses de son belvédère, on voit dans la cour le bâtiment de la vicomté reconnaissable à sa tour octogonale.
    Le joyau architectural du château est certainement son aile Renaissance construite par Philibert Delorme au XVIe siècle sur les ordres du premier duc, Antoine. Elle montre le dessin classique de la Renaissance avec la superposition des trois ordres dorique, ionique et corinthien, ornés de colonnes, de frises et de bas-reliefs.
    Un grand escalier, dont la voûte est à caissons, conduit aux appartements. On y voit une suite de salles décorées de portraits des ducs et des duchesses ainsi que de personnages royaux. Le mobilier est Louis XIII. Le grand salon Louis XV est intact. Dans une pièce attenante sont exposés divers manteaux, dont celui des pairs sous Charles X. Enfin, la chapelle de style gothique flamboyant, du XVe siècle mais restaurée au siècle dernier, possède encore une partie de ses vitraux d’époque.


    Avis (0)

    Avis


    Il n’y pas encore d’avis.

    Donnez votre avis “Le Palais ducal”