• LES GARANTIES PROVENCEPASS :
  • Les meilleures
    attractions de Provence

    Visites, loisirs, sorties
  • Prix en ligne
    le plus bas

    Meilleure offre Internet !
  • Réservation simple
    et rapide de tickets

    Paiements sécurisés

    Alpilles

    Barbegal

    Plus de visites & activités pour :

    Description

     

    A dix kilomètres au sud de Fontvieille, dans la plaine, se trouve un des plus curieux monuments romains de la Provence. Il s’agit d’une meunerie hydraulique que l’on visitera en se promenant. Pour y parvenir, il faut suivre les arches de l’aqueduc en ruines que l’on trouve sur sa gauche, au pied du dernier ressaut des Alpilles. Dans un vallon l’aqueduc dresse quelques-unes des dernières arcades subsistantes, puis traverse un mamelon par un canal creusé dans le roc. Sur la pente sud se trouve la meunerie. Cet ouvrage, destiné à fonctionner de façon industrielle, actionnait seize meules réparties sur deux rangées le long de la pente ; elles étaient alimentées par le flot de l’eau réparti en deux branches. Ces ateliers s’étageaient les uns au-dessous des autres sur toute la hauteur de la colline. Les meules de lave basaltique avaient de 80 à 90 centimètres de diamètre. Elles tournaient grâce à un judicieux système de roues à aube, et pouvaient moudre de 15 à 20 kilos de blé à l’heure. De Lucius Vérus à Constantin, durant les III° et IV° siècles, a fonctionné ce moulin étonnant par le modernisme de sa conception.

    La meunerie de Barbegal est la seule installation de ce type déjà industriel que l’on ait trouvé à travers l’immense empire romain. Elle était destinée à assurer le ravitaillement en farine d’Arles à cette époque capitale d’empire, mais n’y suffisait pourtant pas. Son emplacement fut choisi en fonction de la pente du mamelon où elle s’étage à la limite des collines. On retrouve les vestiges de l’aqueduc qui l’alimentait en eau jusqu’à son origine dans les marais de la vallée des Baux. Dévastée lors de la décadence de l’empire romain puis par les envahisseurs barbares, la meunerie fut abandonnée. Ses ruines sont cependant uniques dans un site où les sonnailles des troupeaux ont remplacé le grincement des meules à blé.


    Avis (0)

    Avis


    Il n’y pas encore d’avis.

    Donnez votre avis “Barbegal”