Chateauneuf-du-Pape

    Domaine de Nalys


    Address

    address

    Route de Courthézon

    Town

    Chateauneuf-du-Pape

    Map


    Description

    L’esprit du Domaine de Nalys a été insufflé par son illustre propriétaire, le Docteur Philippe Dufays, de 1955 à 1976 et est perpétué jusqu’à ce jour. Etre ouvert sur de nouvelles idées, considérer que rien n’est jamais acquis, ne pas craindre la modernité : telle est la philosophie de ce domaine. Nalys est mentionné dans le cadastre communal dès début du XVIIème siècle. Le Domaine de Nalys appartiendra à la famille du même nom, fermiers généraux de l’Archevêché d’Avignon, jusqu’à la Révolution Française. Le Domaine est alors racheté par une famille de Châteauneuf-du-Pape qui le cultivera pendant sept générations. Le dernier propriétaire de cette famille fut certainement le plus illustre en la personne de Philippe Dufays, Docteur en médecine, originaire de l’Aisne. Arrivé dans la région après la seconde guerre mondiale, il épouse la dernière héritière de Nalys. Le domaine, alors dans un piètre état, fut l’objet de tous ses soins. Il abandonna d’ailleurs rapidement l’exercice de la médecine pour en reprendre pleinement les rênes en 1955. Le « bon Docteur » comme il fut nommé, développa ainsi Nalys avec brio pendant une vingtaine d’années. Philippe DUFAYS dispensa son énergie, son savoir scientifique et nombre d’idées novatrices pour hisser la propriété à un meilleur niveau. Le domaine doubla alors pratiquement de surface et les vins commencèrent a être commercialisé dans nombre de pays étrangers, notamment aux Etats-Unis. À la suite de la mort accidentelle de son fils adoptif et en pleine période de crise viticole grave, le Docteur Dufays décida en 1976 de se séparer de Nalys. Nalys fut alors vendu pour partie aux jeunes viticulteurs et pour autre partie, aux Assurances Mutuelles Agricoles, Groupama aujourd’hui. Aujourd’hui, le Domaine de Nalys est un domaine d’une cinquantaine d’hectares regroupés sur trois parcelles : “Nalys” ou parcelle encerclant le domaine, le “Bois Sénéchal” et “La Crau”. Elles sont situées sur deux terroirs majeurs de l’Appellation : d’une part, pour La Crau et le Bois Sénéchal : des sols de cailloux roulés et sous-sols constitués des dégradations sableuses de safre du pliocène ainsi que des terrasses sableuses filtrantes et, d’autre part, pour “Nalys” : des sols situés sur une couche géologique plus ancienne du miocène moyen de grès mollassique roux du Comtat à texture sableuse. Dans le vignoble, les treize cépages autorisés dans l’Appellation sont représentés. Ils permettent, en relation avec le terroir sur lequel ils sont cultivés, de conférer une plus grande complexité au vin. À ce titre, le Domaine de Nalys suit, en collaboration avec les organismes concernés, une parcelle témoin comportant les 13 cépages située à l’entrée de la propriété. Dans les cépages rouges, le Grenache domine avec plus de 60% de l’encépagement tandis que la Syrah représente près de 25% des plantations. Pour le reste, 6 autres cépages sont présents : Counoise, Mourvèdre, Cinsault, Muscardin, Vaccarèse et Terret noir. Les cépages blancs représentent 20% de l’encépagement du domaine et le domaine travaille avec les six cépages autorisés de l’Appellation : Grenache blanc, Clairette et Bourboulenc ainsi qu’avec, en moindre proportion, la Roussanne, le Picardan et le Picpoul. Les plus vieilles vignes du domaine remontent à 1905, 1918, voire 1901 pour certaines plantations de grenache. La moyenne d’âge des vignes ici est d’environ 45 ans. Un grand soin est apporté à la tenue du vignoble par le suivi rigoureux de méthodes inspirée de l’agriculture raisonnée. En effet, le “végétal” est primordial pour l’obtention de grands vins, le domaine y prête une attention toute particulière. La conduite du vignoble suit les règles fixées par le décret de l’Appellation Châteauneuf-du-Pape : conduite en port érigé des Grenache, conduite sur fil de la Syrah etc… Le mode de culture à Nalys passe ainsi par une adaptation des travaux aux besoins de chaque cépage, de chaque parcelle : travail du sol, fumure, ébourgeonnage, taille, effeuillage, vendange en vert. L’objectif est de travailler avec l’apport minimum de produits chimiques de synthèse. C’est ainsi que certaines méthodes naturelles sont utilisées comme par exemple la « confusion sexuelle » pour lutter contre la maladie du vers de la grappe. Travailler le sol, dans l’objectif des générations futures et produire des vins de qualité et davantage naturels tout en respectant l’environnement et le développement harmonieux du végétal, tels sont les axes majeurs du domaine. Quant aux vendanges, elles sont entièrement manuelles comme il se doit dans l’Appellation Châteauneuf-du-Pape. Le tri sélectif obligatoire est pratiqué deux fois : un premier tri est effectué dans les vignes et un second tri à l’arrivée des raisins en cave, sur une trémie avec table vibrante. Le style des vins de Nalys, fruités, soyeux, frais en bouche reste dans l’esprit où Philippe Dufays les a conçus. Le domaine se démarque particulièrement par ses vins blancs qui représentent ici plus de 15% de la production (on compte habituellement 5 à 6 % pour l’ensemble de l’appellation). Outre l’originale collection des 13 cépages que vous pouvez voir à l’entrée de domaine, la visite peut se faire aussi à l’intérieur des caves où vous pourrez découvrir un petit musée abritant de vieux alambics et autres anciennes machines viticoles, ainsi que les caves d’élevage dont une particulièrement romantique, datant du 18e siècle. L’esprit du Domaine de Nalys a été insufflé par son illustre propriétaire, le Docteur Philippe Dufays, de 1955 à 1976 et est perpétué jusqu’à ce jour. Etre ouvert sur de nouvelles idées, considérer que rien n’est jamais acquis, ne pas craindre la modernité : telle est la philosophie de ce domaine. Nalys est mentionné dans le cadastre communal dès début du XVIIème siècle. Le Domaine de Nalys appartiendra à la famille du même nom, fermiers généraux de l’Archevêché d’Avignon, jusqu’à la Révolution Française. Le Domaine est alors racheté par une famille de Châteauneuf-du-Pape qui le cultivera pendant sept générations. Le dernier propriétaire de cette famille fut certainement le plus illustre en la personne de Philippe Dufays, Docteur en médecine, originaire de l’Aisne. Arrivé dans la région après la seconde guerre mondiale, il épouse la dernière héritière de Nalys. Le domaine, alors dans un piètre état, fut l’objet de tous ses soins. Il abandonna d’ailleurs rapidement l’exercice de la médecine pour en reprendre pleinement les rênes en 1955. Le « bon Docteur » comme il fut nommé, développa ainsi Nalys avec brio pendant une vingtaine d’années. Philippe DUFAYS dispensa son énergie, son savoir scientifique et nombre d’idées novatrices pour hisser la propriété à un meilleur niveau. Le domaine doubla alors pratiquement de surface et les vins commencèrent a être commercialisé dans nombre de pays étrangers, notamment aux Etats-Unis. À la suite de la mort accidentelle de son fils adoptif et en pleine période de crise viticole grave, le Docteur Dufays décida en 1976 de se séparer de Nalys. Nalys fut alors vendu pour partie aux jeunes viticulteurs et pour autre partie, aux Assurances Mutuelles Agricoles, Groupama aujourd’hui. Aujourd’hui, le Domaine de Nalys est un domaine d’une cinquantaine d’hectares regroupés sur trois parcelles : “Nalys” ou parcelle encerclant le domaine, le “Bois Sénéchal” et “La Crau”. Elles sont situées sur deux terroirs majeurs de l’Appellation : d’une part, pour La Crau et le Bois Sénéchal : des sols de cailloux roulés et sous-sols constitués des dégradations sableuses de safre du pliocène ainsi que des terrasses sableuses filtrantes et, d’autre part, pour “Nalys” : des sols situés sur une couche géologique plus ancienne du miocène moyen de grès mollassique roux du Comtat à texture sableuse. Dans le vignoble, les treize cépages autorisés dans l’Appellation sont représentés. Ils permettent, en relation avec le terroir sur lequel ils sont cultivés, de conférer une plus grande complexité au vin. À ce titre, le Domaine de Nalys suit, en collaboration avec les organismes concernés, une parcelle témoin comportant les 13 cépages située à l’entrée de la propriété. Dans les cépages rouges, le Grenache domine avec plus de 60% de l’encépagement tandis que la Syrah représente près de 25% des plantations. Pour le reste, 6 autres cépages sont présents : Counoise, Mourvèdre, Cinsault, Muscardin, Vaccarèse et Terret noir. Les cépages blancs représentent 20% de l’encépagement du domaine et le domaine travaille avec les six cépages autorisés de l’Appellation : Grenache blanc, Clairette et Bourboulenc ainsi qu’avec, en moindre proportion, la Roussanne, le Picardan et le Picpoul. Les plus vieilles vignes du domaine remontent à 1905, 1918, voire 1901 pour certaines plantations de grenache. La moyenne d’âge des vignes ici est d’environ 45 ans. Un grand soin est apporté à la tenue du vignoble par le suivi rigoureux de méthodes inspirée de l’agriculture raisonnée. En effet, le “végétal” est primordial pour l’obtention de grands vins, le domaine y prête une attention toute particulière. La conduite du vignoble suit les règles fixées par le décret de l’Appellation Châteauneuf-du-Pape : conduite en port érigé des Grenache, conduite sur fil de la Syrah etc… Le mode de culture à Nalys passe ainsi par une adaptation des travaux aux besoins de chaque cépage, de chaque parcelle : travail du sol, fumure, ébourgeonnage, taille, effeuillage, vendange en vert. L’objectif est de travailler avec l’apport minimum de produits chimiques de synthèse. C’est ainsi que certaines méthodes naturelles sont utilisées comme par exemple la « confusion sexuelle » pour lutter contre la maladie du vers de la grappe. Travailler le sol, dans l’objectif des générations futures et produire des vins de qualité et davantage naturels tout en respectant l’environnement et le développement harmonieux du végétal, tels sont les axes majeurs du domaine. Quant aux vendanges, elles sont entièrement manuelles comme il se doit dans l’Appellation Châteauneuf-du-Pape. Le tri sélectif obligatoire est pratiqué deux fois : un premier tri est effectué dans les vignes et un second tri à l’arrivée des raisins en cave, sur une trémie avec table vibrante. Le style des vins de Nalys, fruités, soyeux, frais en bouche reste dans l’esprit où Philippe Dufays les a conçus. Le domaine se démarque particulièrement par ses vins blancs qui représentent ici plus de 15% de la production (on compte habituellement 5 à 6 % pour l’ensemble de l’appellation). Outre l’originale collection des 13 cépages que vous pouvez voir à l’entrée de domaine, la visite peut se faire aussi à l’intérieur des caves où vous pourrez découvrir un petit musée abritant de vieux alambics et autres anciennes machines viticoles, ainsi que les caves d’élevage dont une particulièrement romantique, datant du 18e siècle. L’esprit du Domaine de Nalys a été insufflé par son illustre propriétaire, le Docteur Philippe Dufays, de 1955 à 1976 et est perpétué jusqu’à ce jour. Etre ouvert sur de nouvelles idées, considérer que rien n’est jamais acquis, ne pas craindre la modernité : telle est la philosophie de ce domaine. Nalys est mentionné dans le cadastre communal dès début du XVIIème siècle. Le Domaine de Nalys appartiendra à la famille du même nom, fermiers généraux de l’Archevêché d’Avignon, jusqu’à la Révolution Française. Le Domaine est alors racheté par une famille de Châteauneuf-du-Pape qui le cultivera pendant sept générations. Le dernier propriétaire de cette famille fut certainement le plus illustre en la personne de Philippe Dufays, Docteur en médecine, originaire de l’Aisne. Arrivé dans la région après la seconde guerre mondiale, il épouse la dernière héritière de Nalys. Le domaine, alors dans un piètre état, fut l’objet de tous ses soins. Il abandonna d’ailleurs rapidement l’exercice de la médecine pour en reprendre pleinement les rênes en 1955. Le « bon Docteur » comme il fut nommé, développa ainsi Nalys avec brio pendant une vingtaine d’années. Philippe DUFAYS dispensa son énergie, son savoir scientifique et nombre d’idées novatrices pour hisser la propriété à un meilleur niveau. Le domaine doubla alors pratiquement de surface et les vins commencèrent a être commercialisé dans nombre de pays étrangers, notamment aux Etats-Unis. À la suite de la mort accidentelle de son fils adoptif et en pleine période de crise viticole grave, le Docteur Dufays décida en 1976 de se séparer de Nalys. Nalys fut alors vendu pour partie aux jeunes viticulteurs et pour autre partie, aux Assurances Mutuelles Agricoles, Groupama aujourd’hui. Aujourd’hui, le Domaine de Nalys est un domaine d’une cinquantaine d’hectares regroupés sur trois parcelles : “Nalys” ou parcelle encerclant le domaine, le “Bois Sénéchal” et “La Crau”. Elles sont situées sur deux terroirs majeurs de l’Appellation : d’une part, pour La Crau et le Bois Sénéchal : des sols de cailloux roulés et sous-sols constitués des dégradations sableuses de safre du pliocène ainsi que des terrasses sableuses filtrantes et, d’autre part, pour “Nalys” : des sols situés sur une couche géologique plus ancienne du miocène moyen de grès mollassique roux du Comtat à texture sableuse. Dans le vignoble, les treize cépages autorisés dans l’Appellation sont représentés. Ils permettent, en relation avec le terroir sur lequel ils sont cultivés, de conférer une plus grande complexité au vin. À ce titre, le Domaine de Nalys suit, en collaboration avec les organismes concernés, une parcelle témoin comportant les 13 cépages située à l’entrée de la propriété. Dans les cépages rouges, le Grenache domine avec plus de 60% de l’encépagement tandis que la Syrah représente près de 25% des plantations. Pour le reste, 6 autres cépages sont présents : Counoise, Mourvèdre, Cinsault, Muscardin, Vaccarèse et Terret noir. Les cépages blancs représentent 20% de l’encépagement du domaine et le domaine travaille avec les six cépages autorisés de l’Appellation : Grenache blanc, Clairette et Bourboulenc ainsi qu’avec, en moindre proportion, la Roussanne, le Picardan et le Picpoul. Les plus vieilles vignes du domaine remontent à 1905, 1918, voire 1901 pour certaines plantations de grenache. La moyenne d’âge des vignes ici est d’environ 45 ans. Un grand soin est apporté à la tenue du vignoble par le suivi rigoureux de méthodes inspirée de l’agriculture raisonnée. En effet, le “végétal” est primordial pour l’obtention de grands vins, le domaine y prête une attention toute particulière. La conduite du vignoble suit les règles fixées par le décret de l’Appellation Châteauneuf-du-Pape : conduite en port érigé des Grenache, conduite sur fil de la Syrah etc… Le mode de culture à Nalys passe ainsi par une adaptation des travaux aux besoins de chaque cépage, de chaque parcelle : travail du sol, fumure, ébourgeonnage, taille, effeuillage, vendange en vert. L’objectif est de travailler avec l’apport minimum de produits chimiques de synthèse. C’est ainsi que certaines méthodes naturelles sont utilisées comme par exemple la « confusion sexuelle » pour lutter contre la maladie du vers de la grappe. Travailler le sol, dans l’objectif des générations futures et produire des vins de qualité et davantage naturels tout en respectant l’environnement et le développement harmonieux du végétal, tels sont les axes majeurs du domaine. Quant aux vendanges, elles sont entièrement manuelles comme il se doit dans l’Appellation Châteauneuf-du-Pape. Le tri sélectif obligatoire est pratiqué deux fois : un premier tri est effectué dans les vignes et un second tri à l’arrivée des raisins en cave, sur une trémie avec table vibrante. Le style des vins de Nalys, fruités, soyeux, frais en bouche reste dans l’esprit où Philippe Dufays les a conçus. Le domaine se démarque particulièrement par ses vins blancs qui représentent ici plus de 15% de la production (on compte habituellement 5 à 6 % pour l’ensemble de l’appellation). Outre l’originale collection des 13 cépages que vous pouvez voir à l’entrée de domaine, la visite peut se faire aussi à l’intérieur des caves où vous pourrez découvrir un petit musée abritant de vieux alambics et autres anciennes machines viticoles, ainsi que les caves d’élevage dont une particulièrement romantique, datant du 18e siècle. L’esprit du Domaine de Nalys a été insufflé par son illustre propriétaire, le Docteur Philippe Dufays, de 1955 à 1976 et est perpétué jusqu’à ce jour. Etre ouvert sur de nouvelles idées, considérer que rien n’est jamais acquis, ne pas craindre la modernité : telle est la philosophie de ce domaine. Nalys est mentionné dans le cadastre communal dès début du XVIIème siècle. Le Domaine de Nalys appartiendra à la famille du même nom, fermiers généraux de l’Archevêché d’Avignon, jusqu’à la Révolution Française. Le Domaine est alors racheté par une famille de Châteauneuf-du-Pape qui le cultivera pendant sept générations. Le dernier propriétaire de cette famille fut certainement le plus illustre en la personne de Philippe Dufays, Docteur en médecine, originaire de l’Aisne. Arrivé dans la région après la seconde guerre mondiale, il épouse la dernière héritière de Nalys. Le domaine, alors dans un piètre état, fut l’objet de tous ses soins. Il abandonna d’ailleurs rapidement l’exercice de la médecine pour en reprendre pleinement les rênes en 1955. Le « bon Docteur » comme il fut nommé, développa ainsi Nalys avec brio pendant une vingtaine d’années. Philippe DUFAYS dispensa son énergie, son savoir scientifique et nombre d’idées novatrices pour hisser la propriété à un meilleur niveau. Le domaine doubla alors pratiquement de surface et les vins commencèrent a être commercialisé dans nombre de pays étrangers, notamment aux Etats-Unis. À la suite de la mort accidentelle de son fils adoptif et en pleine période de crise viticole grave, le Docteur Dufays décida en 1976 de se séparer de Nalys. Nalys fut alors vendu pour partie aux jeunes viticulteurs et pour autre partie, aux Assurances Mutuelles Agricoles, Groupama aujourd’hui. Aujourd’hui, le Domaine de Nalys est un domaine d’une cinquantaine d’hectares regroupés sur trois parcelles : “Nalys” ou parcelle encerclant le domaine, le “Bois Sénéchal” et “La Crau”. Elles sont situées sur deux terroirs majeurs de l’Appellation : d’une part, pour La Crau et le Bois Sénéchal : des sols de cailloux roulés et sous-sols constitués des dégradations sableuses de safre du pliocène ainsi que des terrasses sableuses filtrantes et, d’autre part, pour “Nalys” : des sols situés sur une couche géologique plus ancienne du miocène moyen de grès mollassique roux du Comtat à texture sableuse. Dans le vignoble, les treize cépages autorisés dans l’Appellation sont représentés. Ils permettent, en relation avec le terroir sur lequel ils sont cultivés, de conférer une plus grande complexité au vin. À ce titre, le Domaine de Nalys suit, en collaboration avec les organismes concernés, une parcelle témoin comportant les 13 cépages située à l’entrée de la propriété. Dans les cépages rouges, le Grenache domine avec plus de 60% de l’encépagement tandis que la Syrah représente près de 25% des plantations. Pour le reste, 6 autres cépages sont présents : Counoise, Mourvèdre, Cinsault, Muscardin, Vaccarèse et Terret noir. Les cépages blancs représentent 20% de l’encépagement du domaine et le domaine travaille avec les six cépages autorisés de l’Appellation : Grenache blanc, Clairette et Bourboulenc ainsi qu’avec, en moindre proportion, la Roussanne, le Picardan et le Picpoul. Les plus vieilles vignes du domaine remontent à 1905, 1918, voire 1901 pour certaines plantations de grenache. La moyenne d’âge des vignes ici est d’environ 45 ans. Un grand soin est apporté à la tenue du vignoble par le suivi rigoureux de méthodes inspirée de l’agriculture raisonnée. En effet, le “végétal” est primordial pour l’obtention de grands vins, le domaine y prête une attention toute particulière. La conduite du vignoble suit les règles fixées par le décret de l’Appellation Châteauneuf-du-Pape : conduite en port érigé des Grenache, conduite sur fil de la Syrah etc… Le mode de culture à Nalys passe ainsi par une adaptation des travaux aux besoins de chaque cépage, de chaque parcelle : travail du sol, fumure, ébourgeonnage, taille, effeuillage, vendange en vert. L’objectif est de travailler avec l’apport minimum de produits chimiques de synthèse. C’est ainsi que certaines méthodes naturelles sont utilisées comme par exemple la « confusion sexuelle » pour lutter contre la maladie du vers de la grappe. Travailler le sol, dans l’objectif des générations futures et produire des vins de qualité et davantage naturels tout en respectant l’environnement et le développement harmonieux du végétal, tels sont les axes majeurs du domaine. Quant aux vendanges, elles sont entièrement manuelles comme il se doit dans l’Appellation Châteauneuf-du-Pape. Le tri sélectif obligatoire est pratiqué deux fois : un premier tri est effectué dans les vignes et un second tri à l’arrivée des raisins en cave, sur une trémie avec table vibrante. Le style des vins de Nalys, fruités, soyeux, frais en bouche reste dans l’esprit où Philippe Dufays les a conçus. Le domaine se démarque particulièrement par ses vins blancs qui représentent ici plus de 15% de la production (on compte habituellement 5 à 6 % pour l’ensemble de l’appellation). Outre l’originale collection des 13 cépages que vous pouvez voir à l’entrée de domaine, la visite peut se faire aussi à l’intérieur des caves où vous pourrez découvrir un petit musée abritant de vieux alambics et autres anciennes machines viticoles, ainsi que les caves d’élevage dont une particulièrement romantique, datant du 18e siècle.


    Practical Information

    Price conditions

    Free

    Reviews (0)

    Reviews


    There are no reviews yet.

    Be the first to review “Domaine de Nalys”