Guide du Luberon

Le Luberon, beaucoup vous le diront, demeure la plus belle région de Provence. Avec ses paysages vallonnés, composés de montagnes de faible altitude, ses garrigues odorantes et ses oliviers, le soleil et le terroir, et bien entendu, ses célèbres villages perchés, le Luberon regroupe tous ses attraits provençaux sur un superbe territoire.

Le massif du Luberon à proprement parler s’étend sur une soixantaine de kilomètres, pour environ cinq kilomètres de largeur, sur les départements du Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence. Il se divise en deux entités, le Petit et le Grand Luberon, où pointe son point culminant, le Mourre Nègre, à 1125 mètres d’altitude. L’ensemble du massif est compris dans un territoire plus large et protégé par le Parc naturel régional du Luberon.

La richesse naturelle et culturelle du Luberon est en effet remarquable. Sur ces reliefs où le climat méditerranéen connaît des saisons marquées se sont épanouis des écosystèmes prospères (oiseaux, flore sauvage), sur lesquels se sont calquées des activités humaines anciennes, telles que la vigne et l’élevage. Ce sont ces deux dimensions intimement liées dont on prend conscience en séjournant dans le Luberon.

Témoignage d’un habitat dispersé, le Luberon compte une foule de villages anciens, dont beaucoup se classent sans peine parmi les plus beaux villages de France. Plusieurs étapes deviennent ainsi incontournables, et certains villages du Luberon ont gagné une renommée internationale, accueillant au passage quelques célèbres résidents !

Parmi ces villages, citons par exemple Roussillon, célèbre pour ses anciennes carrières d’ocre. La couleur caractéristique du village est ainsi en lien avec le Sentier des Ocres, un itinéraire de balade insolite dans la région. Non loin, Rustrel et le Colorado provençal présentent d’autres paysages peu communs. Un itinéraire dans le Luberon. se doit d’inclure Gordes, avec autour, la très belle abbaye de Sénanque, ou le pittoresque village des Bories.

Oppède-le-Vieux, Lacoste, Lourmarin et son château, Bonnieux, Ménerbes… chaque village compte ses propres adeptes et ses habitués. Il est toujours important, pour bien apprécier les charmes du Luberon., de prendre le temps de savourer l’atmosphère de ces villages, de se balader dans les ruelles fleuries, lever les yeux sur les façades soigneusement restaurées, admirer le patrimoine historique, prendre place en terrasse, à l’ombre, à laisser le temps filer.

Le terroir du Luberon offre lui aussi bien des plaisirs. Le marché devient un rendez-vous incontournable dans la région, notamment celui de la capitale, Apt, où se tient de manière hebdomadaire le grand marché provençal : véritable institution, ce marché traditionnel établi depuis le XIIe siècle attire son public bien au-delà des frontières de la région ! Sur les étals, on se laisse facilement tenter par les produits locaux, la viande d’agneau et les fromages de chèvre, le miel de thym, l’huile d’olive, les fruits et légumes de saison, mais aussi le vin, classé sous l’AOC Lubéron..

Invitation à la détente, le Luberon n’en promet pas moins des vacances actives aux amoureux d’activités de plein air. La randonnée a la part belle, avec une foule de chemins balisés, du tronçon de GR (chemins de Grande Randonnée) au simple sentier autour du village. A pied, à vélo, en VTT, à cheval, l’occasion de se fondre dans la nature du Luberon. Accrobranche, escalade, parapente ou vol en montgolfière offriront des sensations toutes différentes.

Région emblématique de Provence, parmi les plus belles de France, il convient tout de même de faire attention avec le Luberon: certains y prennent goût, pour ne plus penser qu’à y revenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *