Guide de la Camargue

Voici l’une des régions les plus singulières de France. La Camargue est composée de paysages uniques, fruit du travail combiné de la nature et des hommes, un territoire de caractère sur lequel s’est développée une culture bien particulière, en accord avec les paysages camarguais… Une région où il sera difficile de ne faire que passer, tant elle recèle de richesses à découvrir.

La Camargue découle de la rencontre du Rhône avec la Méditerranée. Avant de se jeter dans la mer, le fleuve a formé un vaste delta humide, composé d’étangs et de marais. Dans cet environnement unique, tout un éco-système s’est développé : la faune, la flore… dans le même temps, les activités humaines sont venues se calquer sur ces paysages : vignobles, rizières, élevage, avec les célèbres manades, dont les chevaux blancs et les taureaux noirs sont devenus symboles de la région.

La Camargue constitue un territoire fragile mais protégé, par l’intermédiaire notamment du Parc régional de Camargue. Rendez-vous ainsi à la Maison du Parc, pour une sensibilisation aux enjeux propres à la préservation naturelle et culturelle de la région. Les amoureux de nature s’en donnent à cœur joie en Camargue : de l’étang de Vaccarès à la Réserve du Pont de Gau, l’observation des oiseaux, et des fameux flamands roses, suffit à occuper des jours entiers !

Ainsi, les activités de plein air ont la part belle en Camargue : des chemins de randonnée pédestre, des balades à cheval camarguais, des excursions découverte en 4×4, des excursions en bateau sur le Petit Rhône… Sans oublier le bord de mer et la Méditerranée ! Des plages magnifiques s’étendent en longues dunes sur le littoral camarguais, plages sauvages telles que Beauduc ou Piémanson, plus facilement accessibles comme aux Saintes-Maries-de-la-Marie, ou carrément plus animées dans les stations de Camargue gardoise du Grau-du Roi et de Port Camargue.

Plusieurs étapes semblent incontournables pour faire le tour de la Camargue : Arles, capitale de la région, connue pour son patrimoine architectural exceptionnel et sa vie culturelle, théâtre également des Feria d’Arles, typiquement camarguaises. D’autres fêtes taurines ont lieu du côté d’Aigues-Mortes, dont les hauts remparts médiévaux veillent encore sur la Petite Camargue. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, qui outre ses plages, rassemble chaque année un impressionnant pèlerinage religieux attirant des Gitans de toute l’Europe… musique et fête garantie !

On l’aura compris, la Camargue mérite que l’on s’y consacre entièrement. Le séjour n’en sera que plus intéressant si l’on opte pour passer la nuit dans une ancienne cabane de gardian, ces cavaliers gardiens de troupeaux, reconvertie en chambre d’hôtes, si l’on prend le temps de visiter une authentique manade, de faire les marchés à la recherche des produits du terroir camarguais, le vin, la fleur de sel, le saucisson et la viande de taureau, le riz de Camargue, bases des spécialités culinaires locales.

Nature, culture, patrimoine historique, gastronomie : le voyage camarguais est complet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *